fbpx

Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter des nouveaux talents en technologie

Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter des nouveaux talents en technologie

Huawei veut renforcer l’expertise des jeunes étudiants burkinabè dans le domaine du numérique. L’équipementier chinois, en collaboration avec le ministère de l’Economie numérique des Postes et de la Transformation digitale, a lancé la première édition de Huawei  ICT competition, le mardi 14 septembre 2021 à Ouagadougou.

Dénommé ICT competition (Information and communication technology) qui signifie en français « Technologie de l’information et de la communication (TIC) », cette compétition vise à développer les talents dans l’industrie des TIC au Burkina Faso. Elle ambitionne aussi, selon le directeur général de Huawei Burkina Zhang Xiugui, à contribuer à l’éclosion d’un écosystème solide et durable.

Spécialement orientée vers les étudiants des différentes universités et des grandes écoles, cette compétition d’émulation en matière de technologie se déroulera en trois étapes. Les deux premières étapes seront au niveau national notamment les  préliminaires et la finale. A l’issue de cette finale au niveau national, les meilleurs seront retenus pour faire la compétition régionale qui regroupe trois autres pays en l’occurrence la Côte d’Ivoire du Benin et de la Guinée. En termes de technique de sélection, le directeur général a indiqué que les participants seront soumis à un examen d’évaluation afin de détecter des nouveaux talents innovants dans le domaine.

La Ministre de l’Economie numérique des Postes et de la Transformation digitale  Hadja Fatimata Ouattara a salué l’initiative de Huawei avant  de laisser entendre : « Cela a l’avantage de renforcer les initiatives du gouvernement en matière de détection des talents pour un suivi régulier ». Au-delà de Huawei, ce sont  les Burkinabè qui vont renforcer le développement numérique du Burkina, a ajouté la responsable du département du numérique. Elle a affirmé son soutien et l’accompagnement de son département aux meilleurs  de la compétition

Une bonne opportunité

Pour l’ambassadeur Chinois Li Jian, « l’Afrique et le Burkina Faso sont en retard au niveau de la révolution industrielle, mais avec l’information notamment le numérique, l’Afrique en l’occurrence le Burkina doit rattraper ce retard ». Cette compétition, à l’entendre, est une bonne opportunité pour les jeunes à s’illustrer efficacement afin de rayonner le nom du Burkina Faso à l’international en termes de développement numérique. «  J’ai foi que des grands ingénieurs  en technologie sortiront de cette compétition », a indiqué le diplomate chinois tout en invitant les étudiants compétiteurs à libérer leur génie créateur.

Comme opportunité, selon le directeur général, les meilleurs auront l’avantage de participer à une compétition mondiale mais aussi une possibilité de travailler au sein de l’entreprise Huawei.

L’inscription se fait en ligne sur le site de Huawei (https://e.huawei.com/en/talent/#/ict-academy/ict-competition/registration?zoneCode=026902&zoneId=98269501&compId=85131961&divisionName=Northern%20Africa&tals=alreadyExists&regReview=N) à travers la création d’un compte Huawei. Après la phase d’inscription, les étudiants retenus devront suivre les cours en ligne pendant un mois. A l’issue des un mois d’apprentissage, ils seront évalués à travers un examen durant lequel les 30 meilleurs seront sélectionnés pour participer à la compétition régionale.

S. I.K

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :