fbpx

Burkina :Plus de 122 tonnes de drogue saisies en 2021

Burkina :Plus de 122 tonnes de drogue saisies en 2021

A l’occasion de la célébration de la 35e journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogue, le ministère de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité a procédé le dimanche 26 juin 2022 à l’incinération de plus de 16 tonnes de drogues saisies par le Comité nationale de lutte contre la drogue(CNLD).

« Assèchement des sources de financement du terrorisme : quelle part contributive de la lutte contre la drogue ? », c’est sous ce thème que le Burkina célèbre cette année cette journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de la drogue. Un thème interpelateur dans un contexte où le pays fait face aux hordes terroristes.Selon le président du Comité nationale de lutte contre la drogue(CNLD), Dramane Franck Elvis Compaoré, plusieurs rapports de l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime(ONUDC), ont démontré que le trafic de drogue constitue l’une des principales sources de financement du terrorisme. D’où la nécessité d’assécher le trafic en intensifiant la lutte.

Pour marquer cette journée, ce sont 16,88 tonnes de drogues dont 14,18 tonnes de cannabis et 2,70 tonnes de médicaments prohibés qui ont été incinérées.Cette commémoration a été également l’occasion pour le acteurs de la lutte de faire le bilan de leurs actions.Selon le rapport du CNLD 2021, au moins 122,817 tonnes de drogues ont été saisies et 313 personnes déférées devant le parquet en matière de répression. Dans le domaine de la prévention, le secrétariat permanent du CNLD et les autres acteurs ont touché plus de 4000 personnes sans occulter les actions de sensibilisation menées à travers les medias, les panneaux publicitaires et les réseaux sociaux. Il faut y ajouter la prise en charge sanitaire de 685 personnes et la réinsertion sociale de 115 autres avec l’appui de l’ONG REMAR Burkina et le Centre d’éducation professionnelle de Ouagadougou.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Omer Bationo, a salué les différents acteurs qui luttent contre le phénomène du trafic illicite de la drogue notamment le secrétariat permanent du CNLD.Le ministre a non seulement jugé dérisoire le budget qui était mis à la disposition du CNLD mais a aussi regretté le manque de stratégie en la matière. Pour lui, il faut agir vite contre ce fléau qui a pris une ampleur considérable, et qui pourrait mettre en déroute toute la jeunesse burkinabè. A l’entendre, les écoles publiques et les internats sont aujourd’hui devenus de véritables fumoirs de substances prohibées.

Pour ce faire, le ministre entend élaborer un référentiel national de lutte contre la drogue afin de lutter efficacement contre ce fléau qui endeuille de nombreuses familles. Ce référentiel vise également la mise en œuvre d’actions qui vont permettre de tarir les sources du financement de terrorisme.

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :