fbpx

Covid-19 : Le commerce mondial de marchandises limite la casse

Covid-19 : Le commerce mondial de marchandises limite la casse

Le commerce mondial de marchandises réduit ses pertes. Après avoir chuté de 21% au deuxième trimestre 2020, il a ramené sa baisse à seulement 4% au troisième trimestre. Le commerce des produits manufacturés, dont les prix sont moins volatils, s’est contracté de 5% au troisième trimestre, après -19% au deuxième trimestre. En revanche, le commerce des services est resté «déprimé», en baisse de 17% d’une année sur l’autre en septembre. Le transport et la distribution du vaccin anti-Covid changeront la donne pour le commerce des services, selon l’OMC.

Le commerce mondial de marchandises limite la casse. Et pour cause ! le redémarrage de la production et l’assouplissement des mesures de confinement dans les principales économies, indique l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui a publié ses dernières statistiques.
Ainsi, après avoir cédé 21% au deuxième trimestre de cette année, le commerce total de marchandises, qui comprend les carburants et les produits agricoles ainsi que les produits manufacturés, a ramené sa baisse à seulement 4% au troisième trimestre. Le commerce des produits manufacturés, dont les prix sont moins volatils que les matières premières, s’est contracté de 5% au troisième trimestre, après -19% au deuxième trimestre. Il a reculé de 10% en moyenne au cours des neuf premiers mois de 2020, selon les mêmes statistiques. 

La valeur du commerce des carburants et des produits miniers a connu une forte baisse au troisième trimestre (-28%), en raison d’une chute des prix, mais moins importante que le trimestre précédent (-38%). Les produits agricoles ont fait montre de résilience (-2%, après -5%) en raison de la demande soutenue de produits alimentaires pendant 
la pandémie, explique l’OMC.
Pour le commerce des produits manufacturés, ces statistiques montrent que les ordinateurs et les composants électroniques ont connu une croissance à deux chiffres (11%), tout comme les expéditions de textiles (24%), qui ont été stimulées par la demande de masques faciaux, est-il précisé.

Le commerce des produits automobiles, qui représente 11% du commerce des produits manufacturés dans le monde, s’est accéléré. Les livraisons du secteur ont diminué de 13% au troisième trimestre sur un an, après -53% un trimestre plus tôt.
Le commerce de l’habillement a également montré des signes de résilience, avec des expéditions en baisse de seulement 8% au troisième trimestre, après -29% le trimestre précédent, les importations ayant repris en Amérique du Nord et en Europe.
Le commerce des jouets, des jeux, des équipements de sport et des articles de voyage/luxe s’est également redressé (-6%, après -9%), tandis que la reprise du commerce de la chaussure semble stagner (-18, après -31%), selon l’OMC. Le commerce des équipements de télécommunications, qui comprend les téléphones intelligents, a limité ses pertes (-2%, après -12%). Quant aux ordinateurs et composants électroniques, qui avaient déjà enregistré une croissance positive au deuxième trimestre, ils ont vu leurs échanges s’accélérer au troisième trimestre de 11 et 10%, 
respectivement.
Pour leur part, les produits pharmaceutiques se sont contractés de 1%, après une hausse de 11% au deuxième trimestre.
En revanche, le commerce des services est resté «déprimé», en baisse de 17% d’une année sur l’autre en septembre après avoir enregistré des chutes de 23% en juillet et de 22% en août par rapport aux mêmes mois de l’année précédente, relève l’OMC. Pour l’organisation onusienne, la disponibilité d’un vaccin et sa fabrication, son transport et sa distribution contribueront à la reprise du commerce des services en 2021, à la fois directement et en facilitant les déplacements.

Lematin.ma

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :