fbpx

Discours sur la situation de la Nation: Christophe Dabiré salue la résilience de l’économie burkinabè

Discours sur la situation de la Nation: Christophe Dabiré salue la résilience de l’économie burkinabè

Le premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, était devant la représentation nationale ce 20 mai 2021 pour prononcer son discours sur la situation de la Nation.

Le chef du gouvernement a passé en revue le Plan national de développement économique et social ( PNDES) qui est arrivé à terme. Il a affirmé que l’échéance du PNDES(2016-2020) constitue un des marqueurs significatifs de l’évolution de la situation nationale.Au regard de l’évolution de ce référentiel de développement dans un contexte peu reluisant, dit-il, le Burkina a fait la preuve d’une forte capacité de résilience aux aléas de tout genre.Selon Christophe Dabiré, le taux de croissance économique annuel moyen est de 6, 2% entre 2016 et 2019 malgré le contexte difficile. Ce chiffre va fléchir en 2020 en s’établissant à 2,5%. “Cette croissance, somme toute positive, doublée d’une maîtrise de l’inflation autour de 1,4% est la preuve de la bonne tenue de l’économie nationale dans un monde en pleine récession”, se félicite Christophe Dabiré.”Malgré toutes les difficultés rencontrées dans le déploiement de nos politiques publiques, nous avons pu d’une part, contenir les effets pervers des crises multiples qui ont fragilisé notre pays et d’autre part, opérationnaliser les grands engagements du président du Faso, Roch Kaboré ; toute chose qui lui a permis de sceller avec le peuple burkinabè, un nouveau contrat social pour les cinq ans à venir”, a expliqué le chef du gouvernement. Il reconnaît que 2020 a été pour les Burkinabè une année difficile sur le plan sécuritaire, du fait de la persistance des attaques terroristes. Pour y faire face, le gouvernement a poursuivi le renforcement des moyens logistiques et matériels des Forces de défense et de sécurité dans le cadre de la loi de programmation militaire 2018-2022, le repositionnement des unités combattantes sur le territoire national et l’adoption en mars 2020 de la loi portant instauration des Volontaires pour la défense de la patrie(VDP), rappelle Christophe Dabiré.A côté de l’action militaire de lutte contre le terrorisme, le gouvernement a agi dans trois directions complémentaires, dans l’objectif de renforcer la sécurité et la cohésion sociale.Aussi,dit-il, le gouvernement a actionné le levier du développement dans les zones à déficit sécuritaire par l’intensification des infrastructures sociales, économiques et sécuritaires. Le gouvernement a ensuite accentué les efforts dans les actions humanitaires (gestion d’environ 1, 2 million de déplacés, avec pour objectif final d’accélérer leur retour dans leurs localités d’origine). Il s’est, enfin, agi pour l’exécutif, d’encourager les mécanismes traditionnels et endogènes de prévention et de gestion des conflits.

Serge Ika Ki

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :