fbpx

Elon Musk pourrait payer les impôts les plus élevés de l’histoire des Etats-Unis

Elon Musk pourrait payer les impôts les plus élevés de l’histoire des Etats-Unis

Selon les calculs du groupe financier américain Bloomberg, sa facture fiscale pourrait s’élever jusqu’à 10 milliards de dollars, en 2021. Pour rappel, sa fortune est actuellement évaluée à 255 milliards de dollars.

Place au show Elon Musk. Le milliardaire avait lancé, sur Twitter, une consultation auprès de ses abonnés, début novembre. Il leur avait demandé s’il devait vendre 10% de ses actions Tesla, en assurant que c’était le seul moyen pour lui de payer ses impôts. Finalement, 57 % des sondés avaient répondu par l’affirmative. Depuis, le milliardaire a tenu sa promesse comme le souligne le site Business Insider. Elon Musk a effectivement vendu pour 13 milliards de dollars d’actions Tesla, à ce jour.Quant à sa facture fiscale, elle pourrait être sacrément élevée. Selon les calculs du groupe financier américain Bloomberg, elle s’élèverait à 10 milliards de dollars, en 2021, à condition que l’homme le plus riche du monde exerce les 7,9 millions d’options restantes qui expireront en août 2022. Pour information, il a déjà exercé près de 15 millions d’options.

Une fortune qui s’élève à 255 milliards de dollars

Difficile de savoir précisément si Elon Musk vient d’établir un record du monde étant donné que l’Internal Revenue Service ne révèle jamais, publiquement, les déclarations de revenus individuelles. Pour le principal intéressé, c’est une certitude et c’est en tout cas ce qu’il a affirmé, lors d’une discussion sur Twitter, avec la sénatrice Elizabeth Warren, notamment au sujet des inégalités de richesse. “Je vais payer plus d’impôts que n’importe quel Américain dans l’histoire cette année”, assure Elon Musk. Pour rappel, sa fortune s’élève actuellement à 255 milliards de dollars.

Un rapport de ProPublica, paru en juin, avait souligné qu’Elon Musk ne payait que peu d’impôts sur le revenu par rapport à sa richesse démesurée. Mais le milliardaire avait répliqué en rappelant qu’il ne touchait aucun de salaire, ni de SpaceX, ni de Tesla, s’acquittant d’un taux d’imposition effectif de 53% sur les options d’achat d’actions qu’il exerce.

Capital.fr

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :