fbpx

Enseignement supérieur : L’IST célèbre ses 20 ans d’existence

Enseignement supérieur : L’IST célèbre ses 20 ans d’existence

L’Institut supérieur de technologie (IST) a couronné le 17 décembre 2020 au SIAO les festivités entrant dans le cadre de son 20e anniversaire. La célébration de cette double décennie au service de la formation des jeunes a été une occasion pour les dirigeants de cet institut de magnifier l’excellence, mais aussi une opportunité de saluer les efforts de tous les acteurs de cette université.

Cette cérémonie de réjouissance et d’échange s’est déroulée au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou, au sein du pavillon soleil levant. Devant un parterre d’étudiants et d’enseignements de l’institut, les responsables de l’école ont égrené dans chaque intervention, les acquis engrangés par l’IST durant ses deux décennies d’existence. Ils ont aussi passé en revue les perspectives pour renforcer la capacité de l’école. « Nous manifestons ce soir notre joie de 20 ans de création de compétence directement employable, de 28 diplôme reconnus par le CAMES (Conseil supérieur et malgaches pour l’enseignement supérieur) » a indiqué Wati Laurent Zoma, président du comité d’organisation de cette cérémonie. A entendre le président du comité d’organisation, l’Institut supérieur de Technologie peut siéger au panthéon des plus grandes universités du Burkina comme à l’international. L’IST est la première école du Burkina en termes de diplômes reconnus par le CAMES, a-t-il avancé sous les vivats. Au palmarès, il a rappellé que son école a obtenu la médaille d’argent au grand prix des écoles africaines à Lomé. Dans la besace de cette université figure le prix burkinabè de la qualité, s’est félcité Wati Zoma.


L’IST a 28 diplômes reconnus par le CAMES selon le PCO, Wati Zoma;

Si cette  chevauchée des 20 ans met au goût du jour des résultats satisfaisants, il n’en demeure pas moins que l’IST souffre de quelques difficultés. En tout état de cause, a expliqué Wati  Zoma, « nous envisageons mettre encore plus l’accent sur la création de compétence directement employable. Pour y arriver, nous allons renforcer davantage les volets pratiques des formations » a.

« Cette cérémonie est le couronnement des 20 ans d’activité de l’IST »

Dans son intervention, le directeur général, tout comme son prédécesseur, a rendu hommage aux pensionnaires de l’IST (enseignants et étudiants). Cette soirée, a-t-il confié, représente le couronnement des activités de l’établissement depuis 20 ans.  Nous voulons que les 20 ans soient un bilan mais aussi une façon de se projeter, a-t-il expliqué. Parce que, a-t-il poursuivi, « notre plan stratégique s’arrête en 2020 et nous sommes en train d’élaborer celui qui doit aller de 2020 à 2025 ». «  Nous sommes fier et prêts à assumer notre rôle  qui est celui de la  formation des jeunes et des adultes au profit de notre économie », a conclu le DG.


L’IST  est la meilleure école du Burkina, selon Imelda Dao

Visiblement le même sentiment de joie est manifesté par les étudiants de cet institut qui a vu le jour en 2000. «  Nous sommes contentes, l’IST est une bonne école » clame Imelda Dao, étudiante en 3e année Finance-Comptabilité. Tout comme ses camarades, elle affirme que l’évocation du nom de leur école rime avec excellence.

Cette cérémonie était placée sous la présidence du Moogho Naaba et le parrainage de larlé Naaba Tigré, tous représentés. Plusieurs prestations artistiques ont donné de la couleur à cet événement riche en couleur. Don Sharp, Amzy et Imilo le Chanceux ont tenu notamment le public en haleine.

                                                                                                          Serge Ika KI

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :