fbpx

Journée internationale des personnes handicapées : Comment le handicap affecte les résultats sur le marché du travail

Journée internationale des personnes handicapées : Comment le handicap affecte les résultats sur le marché du travail

Les personnes handicapées représentent 15 % de la population mondiale selon le Rapport mondial sur le handicap publié par l’Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale en 2011. Pourtant, elles sont loin d’être suffisamment représentées sur les marchés du travail du monde entier.

Les personnes handicapées sont moins susceptibles de participer au site main-d’œuvre , elles connaissent des taux de chômage plus élevés et des taux d’emploi plus faibles que les personnes non handicapées. En outre, elles sont confrontées à des taux d’emploi rémunéré plus faibles qui leur assurent une sécurité financière ou des prestations sociales. Il est évident que des politiques plus adaptées aux personnes handicapées sont nécessaires pour les soutenir et promouvoir leur participation au marché du travail.

La Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en décembre 2006, établit, dans son article 27 (sur le travail et l’emploi), “le droit des personnes handicapées à travailler, sur la base de l’égalité avec les autres”. Cela signifie qu’elles doivent bénéficier du même accès aux opportunités d’emploi, de rémunération et de droits du travail que les personnes non handicapées.

De même, le 2030 Agenda pour développement durable qui a été adoptée par tous les États membres des Nations unies en décembre 2015, identifie les personnes handicapées comme l’un des nombreux groupes de personnes vulnérables qui doivent être autonomisées. Les objectifs développement durable (SDGs) contenus dans l’Agenda 2030 font explicitement référence au handicap dans un certain nombre d’objectifs liés au marché du travail et leurs indicateurs associés.

Cependant, malgré l’attention considérable accordée aux questions de handicap dans le monde du travail, notamment le 3 décembre, Journée internationale des personnes handicapées …

Les personnes handicapées sont beaucoup plus susceptibles de se trouver en dehors de la main-d’œuvre

Les personnes handicapées sont moins susceptibles de participer au site main-d’œuvre : près de deux tiers des personnes en âge de travailler sont en dehors du site main-d’œuvre .

Dans la plupart des pays, les personnes handicapées sont confrontées à des taux de chômage plus élevés

Dans environ deux tiers des pays pour lesquels des données sont disponibles, le taux de chômage des personnes handicapées est plus élevé que celui des personnes non handicapées. Alors que le taux de chômage des premières est plus élevé dans la plupart des pays développés, il est plus faible que celui des personnes non handicapées dans de nombreux pays en développement. En raison de l’absence ou de l’inadéquation des prestations liées au handicap et, plus généralement, des planchers de protection sociale dans les pays en développement, les personnes handicapées qui y vivent n’ont souvent tout simplement pas les moyens de rester sans emploi.

Les personnes handicapées ont moins de chances d’être employées

En moyenne, seule une personne handicapée sur trois a un emploi. Il est significatif qu’elles aient deux fois moins de chances d’avoir un emploi que les personnes non handicapées.

Si elles sont effectivement employées, les personnes handicapées ont moins de chances d’avoir un emploi rémunéré

Les statistiques disponibles montrent que les personnes handicapées sont plus susceptibles que les autres d’exercer une activité indépendante, c’est-à-dire de travailler à leur compte ou de contribuer à la famille. Dans de nombreux pays, cela reflète le manque de possibilités de trouver un emploi rémunéré.

Les personnes handicapées se heurtent à des obstacles plus importants que la population générale en matière d’éducation

Parmi un échantillon de dix pays pour lesquels des données sont disponibles, le niveau d’éducation moyen des personnes handicapées ayant un emploi s’est avéré inférieur à celui des personnes non handicapées : elles ont deux fois plus de chances d’avoir un niveau d’éducation inférieur à celui de l’enseignement primaire. La même tendance a pu être observée pour tous les autres niveaux d’éducation. Bien qu’il soit impossible d’extrapoler à partir d’un échantillon aussi restreint pour obtenir des estimations globales fiables, ces résultats reflètent la manière dont les personnes handicapées sont généralement confrontées à un certain nombre d’obstacles, notamment les obstacles à l’éducation à un stade précoce de leur vie. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui naissent avec leur handicap ou qui l’acquièrent dans l’enfance.

L’absence de dispositions appropriées pour inclure les jeunes handicapés dans l’enseignement ordinaire, ainsi que d’autres obstacles, a un impact significatif sur leurs résultats ultérieurs sur le marché du travail.

Les femmes handicapées sont doublement désavantagées sur le marché du travail, à la fois en raison de leur sexe et de leur handicap

Dans tous les pays étudiés, le taux d’emploi des femmes handicapées était inférieur non seulement au taux des hommes non handicapés, mais aussi à celui des femmes et des hommes handicapés, ce qui confirme la persistance des disparités entre les sexes sur les marchés du travail du monde entier.

Des données supplémentaires et plus complètes sont nécessaires

La prévalence du handicap varie selon les pays. Cela est dû en grande partie aux différences significatives dans les définitions utilisées pour mesurer le handicap. Vous trouverez un aperçu de ces définitions sur le site : BIT , Statistics on the main-d’œuvre Characteristics of People with Disabilities : A Compendium of National Methodologies (2014).

Afin d’améliorer la disponibilité et la comparabilité des données sur les personnes handicapées, ce qui faciliterait le suivi des progrès réalisés par les États dans le cadre des SDG et de leur respect des obligations qui leur incombent en vertu de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, le site BIT encourage l’utilisation du Groupe de Washington des questions sur le handicap dans les enquêtes main-d’œuvre et d’autres enquêtes auprès des ménages qui comportent un module sur l’emploi.

Toutefois, la comparaison des caractéristiques du marché du travail des personnes handicapées et non handicapées n’est pas suffisante en soi. Si la désagrégation des indicateurs de résultats aide à identifier les disparités entre les deux groupes en matière d’expérience sur le marché du travail, elle ne fournit pas les informations nécessaires pour découvrir les obstacles et les autres facteurs à l’origine de ces disparités. Ces informations sont essentielles pour la conception de politiques visant à rectifier les écarts de résultats sur le marché du travail. En conséquence, le site BIT a élaboré, en collaboration avec le Groupe de Washington sur les statistiques du handicap, un main-d’œuvre module d’enquête qui peut être utilisé pour collecter des données sur les différents types d’obstacles auxquels les personnes handicapées sont confrontées sur le marché du travail et qui les empêchent de participer sur un pied d’égalité avec les autres. L’analyse de ces informations peut contribuer de manière significative à la conception, la mise en œuvre et la révision des politiques et interventions nationales en faveur des personnes handicapées.

OIT

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :