fbpx

Karaté-do: Les clubs autonomes effectuent leur rentrée sportive

Karaté-do: Les clubs autonomes effectuent leur rentrée sportive

L’union burkinabè des clubs autonomes de karaté-do (UBCAK) a effectué le 1er novembre 2020 sa rentrée sportive à Ouagadougou. Une rentrée marquée sous le signe de la redynamisation des activités des clubs après la parenthèse Covid-19.

C’est par un cross que les karatékas ont débuté tôt dans la matinée leur rentrée sportive. Un échauffement avant de se retrouver dans la maison de la jeunesse pour des démonstrations.

Pour le nouveau président de l’UBCAK, Joseph Naon, ceinture noire, 2e dan, les activités au niveau des clubs avaient été arrêtées, coronavirus oblige. Cette activité entre donc en ligne droite avec la volonté de l’UBCAK de dynamiser les clubs. D’autres activités sont au programme, notamment la formation des directeurs techniques des clubs. « D’ici là nous allons faire des sorties dans les régions pour former les directeurs techniques des clubs qui vont à leur tour transmettre leurs connaissances aux karatékas », informe-t-il. Les clubs autonomes prévoient également d’initier des formations en secourisme à l’intention des responsables des clubs pour qu’ils puissent s’occuper des premiers soins en cas d’incident.

Pour réussir son programme, l’UBCAK aura sans doute besoin des parents qui leur confient leurs enfants. Ils étaient d’ailleurs nombreux à cette rentrée sportive.  Edouard Tianhoun, l’un d’entre eux estime que le karaté est une prolongation de l’éducation que les parents donnent à la maison, en ce sens qu’il inculque des valeurs telles la discipline, l’intégrité, la combativité en plus de participer au développement physique des enfants.

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :