fbpx

Les 3 questions pour savoir si votre idée de business va réussir ou non

Les 3 questions pour savoir si votre idée de business va réussir ou non

Si vous avez eu envie de lire cet article, c’est que très certainement, vous êtes sur le point de créer votre entreprise…

Peut-être même que vous vous êtes déjà lancé et que vous n’avez pas les résultats que vous espériez. Dans ce cas, vous vous demandez si votre idée, au final, n’est pas la bonne.

Vous avez des doutes sur votre idée initiale ?

D’une part, sachez que ce n’est pas un problème en soi et c’est aussi le signe que vous allez avancer vers quelque chose de plus pertinent. En effet, repenser votre idée de business s’avère capital si vous voulez être sur la voie de la rentabilité.

D’autre part, il n’y a pas de mal à se « tromper » dans sa première idée de business. Les plus grandes startups ont changé et modifié leurs idées premières en cours de route.

Cela témoigne que l’entreprise sait se mettre à jour et écouter les besoins de son audience.

Donc, n’ayez pas peur de vous remettre en question, cela ne peut être que bénéfique.

Pour vous aider à savoir si votre idée de business est la bonne, avec toute mon expérience dans le domaine, je vois qu’il y a 3 grandes questions qu’il est impératif de se poser.

Ce sont, selon moi, les trois questions qui vont vous apporter la confirmation que votre idée est rentable.

LA MÉTHODE DE VALIDATION EN TROIS QUESTIONS

À la base, cette méthode consiste à poser trois questions essentielles pour déterminer si votre idée d’entreprise est susceptible de réussir. Il existe de nombreux didacticiels et informations utiles pour valider des idées commerciales, mais celui-ci est une méthode compacte et simplifiée pour tester si votre idée fonctionnera.

Si vous pouvez dire «oui» à chacun d’entre eux, il semble que vous ayez une idée qui fonctionnera probablement très bien.Si vous ne pouvez pas dire «oui» à tous, il est temps de retourner à la planche à dessin.

QUESTION 1 : Y A-T-IL DE LA CONCURRENCE DANS MON ESPACE?

Bien que ce soit à l’inverse de ce qu’on peut penser intuitivement, la concurrence est essentielle. Beaucoup d’entrepreneurs se sentent découragés quand ils découvrent qu’ils ont des concurrents ( plus ou moins importants) alors qu’ils devraient se réjouir.

La concurrence au-delà du fait qu’elle vous permet de travailler mieux et d’être meilleure, cela a surtout l’avantage de valider votre marché.

Que serait McDonald’s sans Quick et que ce serait Adidas sans Nike? Même si nous ne sommes pas devins pour répondre, on peut certainement affirmer qu’elles ne seraient pas acharnées respectivement à créer des produits aussi performants.

La concurrence vous pousse à toujours pousser vos limites, comme dans une course, où vous devez arriver parmi les premiers. C’est la même chose avec votre business et a fortiori avec votre idée de business.

De plus, si vous n’avez pas de concurrence, c’est déjà un mauvais signal. Cela veut aussi dire que rien n’a été encore testé. Alors, oui, vous êtes le leader, mais c’est vous aussi qui servirez de cobaye… Vous n’aurez pas les indices que vous donne votre concurrent malgré lui et qui vous montrent le chemin à suivre. Non, dans un marché sans concurrence, vous marchez quasiment à l’aveugle et vous n’aurez que vous-même pour vous guider…

Je tiens néanmoins à rappeler que si réellement vous êtes le seul sur votre marché, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas réussir. Cela signifie que ce sera plus long et plus difficile.

QUESTION 2 : COMMENT MES CONCURRENTS GAGNENT-ILS DE L’ARGENT?

Cette question semble évidente, mais il faut aussi considérer toutes les questions sous-jacentes. Souvent, les entrepreneurs débutants vont se focaliser uniquement sur les chiffres apparents de leurs concurrents.

C’est très difficile en fait de se fier uniquement à ce que vous voyez. Par exemple, lorsqu’on se lance dans le business, on a tendance à confondre le chiffre d’affaires et le bénéfice de l’entreprise. Or, essayez toujours de voir les marges et le bénéfice net que retire l’entreprise.

Certaines entreprises affichent des chiffres épatants, mais n’en retirent au final que peu de bénéfice, car elles doivent payer plusieurs intermédiaires ou leurs processus d’acquisition client est long et coûteux.

Si vous voulez savoir si votre idée de business est bonne, cherchez plus attentivement. Regardez les vrais chiffres des bénéfices. Observez surtout comment les acteurs de votre marché gagnent de l’argent. C’est fondamental, croyez-moi.

Je vois beaucoup trop d’entrepreneurs qui lancent un business sans savoir vraiment quel type de produit sera le plus rentable pour eux. Ils pourraient gagner tellement de temps en analysant le type de produit/service que recherchent l’audience et le marché.

Voyez aussi les commentaires des clients, les avis et les recherches qu’ils effectuent. Nous avons la chance d’avoir plusieurs outils de recommandations et d’avis. C’est une mine d’or pour l’entrepreneur qui veut se lancer dans un business. En récoltant les avis des clients, vous pourrez déjà avoir une bonne idée du type de produit que vous allez proposer.

C’est une question essentielle à vous poser, car en plus de savoir que vous vous lancez dans une entreprise pérenne, vous pourrez estimer vos futures rentrées d’argent.

QUESTION 3 : EST-CE QUE JE PEUX APPORTER DE LA VALEUR ?

Maintenant, on arrive à la troisième et dernière question qui va conclure les 2 précédentes questions.

À ce stade-là de la lecture de cet article, vous savez s’il y a un marché pour votre idée. Vous savez ce qui se vend le mieux dans votre secteur. C’est cette question ultime à savoir ce que vous allez apporter dans ce marché qui lier tout dans son ensemble. Vous avez trouvé vos concurrents et ils semblent avoir des affaires pérennes. Maintenant quoi? Maintenant, ce que vous devez savoir, c’est la valeur ajoutée que vous allez apporter avec votre entreprise.

Vous savez, il ne faut pas réinventer la roue. Il suffit très souvent de vous démarquer de façon subtile, mais pertinente de vos concurrents.

Ce qui va vous différencier de vos concurrents, c’est ce qu’on appelle dans l’univers des startups l’«Unique Sales Proposition». C’est votre proposition de vente unique, celle qui fait la différence.

Et, pour attirer des clients vers vous plutôt que vers vos concurrents, vous devez afficher en quoi votre produit est différent et meilleur de surcroit.

Maintenant, vous vous demandez certainement comment vous démarquer et comment proposer un meilleur produit à votre client ?

Voici 3 axes principaux pour vous différencier :

– Meilleurs prix (prix moins chers) :  Même si ce n’est pas toujours évident de vendre moins cher surtout si vous apportez beaucoup de valeur, pour commencer, c’est une bonne option. Je dois quand même ajouter un élément important : ce n’est pas parce que vous êtes moins cher que vous devez baisser la qualité. Vous allez réussir d’autant plus si vous proposez une qualité égale ou supérieure et que vous vendez moins cher. Sur le long terme, c’est vous qui allez gagner, vous allez voir.

  • Être plus rapide : Vous savez, Amazon s’est fait connaître principalement parce qu’il offrait une livraison plus rapide que ses concurrents. Qu’importe ce que vous vendez, que ce soit un service ou un produit, vous pouvez vous démarquer en proposant des résultats plus rapides (en livraison, en résultat, etc.).
  • Meilleure esthétique :  Même si ça vous parait anodin, cela peut avoir un grand effet que d’avoir une esthétique plus travaillée que celle de vos concurrents.  Finalement, l’esthétique et le design, ça a été le point fort d’Apple… Quand j’ai créé mon blog sur l’entrepreneuriat, j’avais des dizaines de sites et de blogs concurrents avec un style relativement démodé. J’ai voulu me démarquer avec un site ayant un design minimaliste et élégant. Le résultat? J’ai eu immédiatement de bons retours de mes lecteurs et un taux de conversion plus élevé, car mes offres étaient bien « rendues ». Dans un marché concurrentiel, essayez de trouver la faille de votre marché et de l’exploiter à votre avantage.
  • Un service clientèle présent : C’est un défaut qui est propre à beaucoup d’entreprises et c’est souvent là, la faille que les débutants peuvent exploiter facilement. Par exemple, typiquement, un infopreneur sur YouTube qui à plusieurs abonnés ne répond pas ou peu aux commentaires sous sa vidéo. En revanche, une personne avec peu d’abonnés, au début, va répondre aux commentaires et aux questions. C’est cette proximité avec le prospect qui peut avoir un grand impact sur vos ventes ou sur la qualité perçue de votre entreprise par vos clients. Le service client fait partie de la vente d’un produit et si vous vous distinguez sur ce point, vous aurez déjà amélioré vos produits par rapport à vos concurrents.

CONCLUSION : VOTRE IDÉE EST RENTABLE, FAUT-IL SE LANCER ?

Voilà, vous avez vos 3 questions qui doivent résonner dans votre tête et bousculer votre business. Essayez de prendre le temps de répondre calmement à ces questions en essayant d’être le plus objectif possible.

Si vous vous apprêtez à lancer votre entreprise, vous avez tout entre les mains pour réussir. Si vous avez déjà lancé votre entreprise, vous savez dorénavant si vous avez la bonne idée de business ou si vous devez la modifier.

En effet, avoir une idée d’entreprise est relativement simple et peut surgir à tout moment. Avoir une bonne idée, c’est déjà autre chose et implémenter une idée de business pour qu’elle soit rentable, c’est encore autre chose.

Cela dit, rassurez-vous, vous n’êtes pas tout seul à devoir grimper la montagne du succès. Beaucoup d’entrepreneurs ont cherché la bonne idée et ont peaufiné l’idée jusqu’à trouver la bonne.

Ines Rubix (Digitale Nomad 2.0)

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :