fbpx

Organisation mondiale du Commerce : La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala pourrait être la première femme à diriger l’institution

Organisation mondiale du Commerce : La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala pourrait être la première femme à diriger l’institution

La nigériane Igozi Okonjo-Iweala est désormais la seule candidate africaine en lice pour diriger l’Organisation mondiale du commerce (OMC). C’est une annonce faite ce jeudi 8 octobre par Keith Rockwell, porte-parole de l’institution. Elle sera face à la coréenne Yoo Myung-hee.  

C’est un duel au sommet entre deux femmes pour la direction générale de l’organisation mondiale du commerce (OMC).  La Nigériane Igozi Okonjo-Iweala (66 ans), ancienne directrice de la Banque mondiale, par ailleurs, première femme à diriger le ministère des Finances de son pays, affrontera la coréenne Yoo Myung-hee (53 ans), ancienne ministre du Commerce du Pays du matin calme.  

Les résultats de ces élections seront connus à l’issu du troisième round de discussion afin de désigner le successeur du Brésilien, Roberto Azevedo. L’ex directeur de l’organisation a démissionné de son poste fin août, à un an de la fin de  son mandat, pour rejoindre le groupe Pepsi. Selon plusieurs observateurs, la candidate africaine pourrait devenir la première africaine à prendre  le commandement de cette instance mondiale du commerce. Après avoir montré une certaine division en alignant plusieurs candidats, les pays africains devraient vraisemblablement faire bloc derrière la candidature de Igozi Okonjo-Iweala, soutenue également par l’Union européenne (UE).

Une fois élue, la future patronne de l’OMC aura plusieurs dossiers brûlants sur la table, notamment la gestion de la pandémie du coronavirus et les tensions avec les Etats- Unis de Donald Trump qui menace de retirer son pays de de l’institution.

Serge Ika Ki

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :