fbpx

Plus de 700 000 personnes se suicident chaque année dans le monde

Plus de 700 000 personnes se suicident chaque année dans le monde

Plus de 700 000 personnes se suicident chaque année dans le monde, selon les dernières estimations de l’ Organisation mondiale de la santé (OMS). Les suicides font plus de morts que les guerres, le VIH ou les homicides. Les hommes constituent approximativement deux tiers des victimes.

Chaque année, un plus grand nombre de personnes meurent par suicide que du fait du VIH, du paludisme ou du cancer du sein, ou encore des guerres ou des homicides, selon les dernières estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).Dans un récent rapport, l’agence onusienne établit que chaque année, au moins 703 000 personnes mettent fin à leur vie alors que les hommes constituent plus de deux tiers des victimes et que 77 % des suicides surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.Dans un communiqué publié à l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide (10 septembre), l’OMS précise également que « pour chaque suicide, on dénombre de nombreuses autres tentatives de suicide », l’institution onusienne rapportant que ” l’ingestion de pesticides, la pendaison et les armes à feu sont parmi les méthodes de suicide les plus répandues dans le monde”.

Estimant que le suicide constitue 1,3 % des causes de décès dans la population mondiale, l’OMS révèle qu’il a été la « quatrième cause de mortalité chez les 15-29 ans dans le monde en 2019 », après les accidents de la route, la tuberculose et la violence interpersonnelle.L’agence onusienne rapporte que dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, les personnes âgées de 20 à 35 ans constituent la tranche d’âge la plus touchée par le suicide alors que dans les pays à revenu élevé, il s’agit davantage des personnes âgées de 45 à 60 ans.

Des chiffres sous-estimés

Dans son rapport pour l’année 2019 publié cette année, l’OMS reconnaît la difficulté d’établir des statistiques précises sur les suicides et les tentatives de suicide dans le monde, l’institution onusienne reconnaissant qu’elle a pu, d’une année à l’autre, apporter des chiffres contredisant ses propres statistiques d’un rapport précédent.« Au niveau mondial, on manque de données sur le suicide et les tentatives de suicide, et celles-ci ne sont pas de bonne qualité », note l’OMS ajoutant que « seuls 80 États membres environ disposent de systèmes d’enregistrement des données d’état civil de qualité qui puissent être utilisés directement pour estimer les taux de suicides ».

Avec AA

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :