fbpx

Projet de budget 2021 : L’analyse du CIFOEB

Projet de budget 2021 : L’analyse du CIFOEB

Le projet de budget 2021 a été passé au peigne fin par le Centre d’informations, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) le projet de budget, exercice 2021 et fait des recommandations.

Au niveau des dépenses, le CIFOEB, En effet, les dépenses de personnel s’établiraient à 950 milliards FCFA contre 878 milliards FCFA en 2020, soit une hausse de 72 milliards FCFA ou de 8,20%. Elles absorberaient 50,07% des recettes propres et 56,50% des recettes fiscales pour une norme communautaire de 35% maximum. Les dépenses d’acquisition de biens et services s’élèveraient à 154,207 milliards en 2019 contre 198,500 milliards de francs CFA en 2021, soit un accroissement annuel moyen de 14,18%. Ce qui selon le Centre est en contradiction avec le discours officiel qui prône la réduction du train de vie de l’Etat.

Le CIFOEB note également que près de 40% des investissements en 2021 proviennent de financements extérieurs, ce qui accentue la dépendance du pays vis-à-vis des partenaires techniques et financiers.

De l’analyse des soldes caractéristiques du projet de budget 2021, il ressort que l’épargne budgétaire qui représente la différence entre les ressources propres et les dépenses courantes se chiffrerait à 120,119 milliards de francs CFA en 2021. Ce montant est en baisse par rapport à son niveau de 2020 soit de 52,42%. En effet, ce montant était de 252,484 milliards de FCFA en 2020. Une épargne budgétaire faible, rappelle le rapport, traduit une faible capacité de l’État à investir sur ressources propres et contraint à un recourt à l’emprunt.

Le CIFOEB a également passé à la loupe les différentes allocations budgétaires par secteur.

Ainsi, au titre du secteur social, l’allocation budgétaire se chiffrerait à 775,88 milliards de FCFA en 2021 contre 695,96 milliards FCFA en 2020, soit un accroissement de 11,48%. La part de ce secteur dans le budget de l’Etat est de 38,1% en 2021 contre 37,6% en 2020. S’intéressant à la part budgétaire allouée au ministère de la santé, elle serait passée de 12,7% en 2020 à 13,4% en 2021, pour un engagement international de 12,7% minimum.

Pour l’année 2021, le secteur de la sécurité et de la défense enregistrerait une allocation budgétaire de 402,69 milliards de FCFA contre 344,20 milliards de FCFA, soit un taux d’accroissement de 16,99%.

Sam

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :