fbpx

Promotion de l’industrialisation: Les acteurs font le bilan du symposium de 2018

Promotion de l’industrialisation: Les acteurs font le bilan du symposium de 2018

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, organise les 28 et 29 janvier 2021 à Bobo Dioulasso, la rencontre bilan du Symposium national sur l’industrie tenu en 2018.

Pendant 48 heures, les acteurs industriels, ceux de l’administration publique et du secteur privé, vont faire une analyse de la mise en œuvre des recommandations du Symposium national tenu en 2018. Il s’agira comme le thème l’indique, de traiter de la “Mise en œuvre des recommandations issues du Symposium sur l’industrie 2018, état de mise en œuvre, bilan et perspectives pour une industrialisation réussie du Burkina Faso “.

La cérémonie d’ouverture présidée ce matin par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, en présence de sa collègue de la culture des arts et du tourisme, du Gouverneur de la Région des Hauts Bassins, du Président de la Délégation Consulaire Régionale et du Président du Groupement professionnel des industriels et d’anciens ministres en charge de l’industrie, a permis de noter une avancée dans le développement du tissu industriel national ces dernières années.

“…Depuis la tenue du Symposium en 2018, le monde industriel est rentré dans une dynamique de relance que nous saluons” a souligné le Président du GPI, Mamady SANOH. Pour lui, les préoccupations du monde industriel ont connu une prise en charge par le gouvernement. Il a notamment cité les actions de relance des entreprises emblématiques telles que la SN SOSUCO, la SN CITEC, la SAP OLYMPIC etc. Ce qui a permis de sauver ainsi des milliers d’emplois.

Le Président de la Délégation Consulaire Régionale, Monsieur Lassiné DIAWARA a pour sa part salué l’adoption du nouveau code des investissements qui a permis de dynamiser l’investissement et d’augmenter le nombre d’entreprises agréées, l’initiative de Renforcement du capital productif des PME, les actions de promotion, de certification et de labellisation de produits burkinabè etc. “La transformation structurelle de l’économie de notre pays n’est pas une vue de l’esprit. Elle est un objectif cohérent avec les attentes du peuple. Nous pouvons nous réjouir d’être sur la bonne voie” a-t-il conclu.

Dans le discours d’ouverture des travaux, le Ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat a souligné que le Symposium national de Bobo-Dioulasso a permis de formuler 49 recommandations regroupées en 4 thématiques qui feront l’objet de communication et d’échanges. Il s’agit notamment des thématiques liées au cadre institutionnel et réglementaire; au financement ; aux facteurs de production et à la gouvernance économique. Le Ministre Harouna Kaboré a invité les participants à faire l’état de mise en œuvre sans complaisance des recommandations, afin de mettre en exergue les réformes et actions entreprises et d’identifier les points de blocage et les nouvelles orientations à mettre en œuvre, pour faire du Burkina, un pays industrialisé à l’horizon 2023.

MICA, notre engagement : faire de la transformation et de la consommation des produits locaux, le socle du développement endogène du Burkina Faso !

DCPM MICA

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :