fbpx

Sahel: 29 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire

Sahel: 29 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire

29 millions de Sahéliens ont besoin d’aide humanitaire et de protection atteint , ont alerté, le mardi 27 avril 2021, les Nations Unies et leurs partenaires. Un nouveau chiffre record qui concerne six pays : le Burkina Faso, le nord du Cameroun, le Tchad, le Mali, le Niger et le nord-est du Nigéria . Ce qui représente cinq millions de personnes de plus que l’année dernière.

Le nombre d’attaques violentes a été multiplié par huit dans le Sahel central et par trois dans le bassin du lac Tchad. La violence et l’insécurité perturbent gravement les services sociaux de base : près de 5.000 écoles sont fermées ou non opérationnelles, compromettant l’avenir de centaines de milliers d’enfants, et 1,6 million d’enfants risquent de souffrir de malnutrition aiguë sévère.

5,3 millions de personnes sont déracinées et ont besoin de protection

Le nombre de personnes déplacées de force n’a jamais été aussi élevé : du Sahel central au bassin du lac Tchad, 5,3 millions de personnes sont déracinées et ont besoin de protection. 

Le conflit au Sahel prend de l’ampleur, devient plus complexe et implique de plus en plus d’acteurs armés. Les civils finissent par payer le prix le plus lourd car ils sont confrontés à un nombre croissant d’attaques meurtrières, de violences basées sur le genre, d’extorsions ou d’intimidations, et sont contraints de fuir, souvent à plusieurs reprises. 

« Notre réponse à ce qui est une crise humanitaire et de protection sans précédent déclenchant le déplacement de millions de personnes, doit forcément inclure les communautés d’accueil qui partagent généreusement le peu de ressources dont elles disposent », a déclaré Xavier Creach, coordinateur de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour le Sahel et directeur adjoint pour l’Afrique occidentale et centrale.

« Nous devons veiller à ce que ces communautés continuent à coexister pacifiquement, à un moment où la pandémie a eu un impact dévastateur sur les moyens de subsistance, en particulier ceux qui vivent au jour le jour », a ajouté le responsable du HCR.  

Financement insuffisant

Cette situation sans précédent exige une action immédiate, mais l’un des principaux défis pour fournir une aide efficace reste le manque de financement.

« Il est urgent que l’action humanitaire soit une priorité. Derrière les chiffres et les données, il y a des histoires de souffrance humaine. Sans ressources suffisantes, la crise va encore s’aggraver, érodant la résilience des communautés et mettant en danger des millions d’autres enfants, femmes et hommes », a rappelé Julie Belanger, Cheffe du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) pour l’Afrique de l’Ouest et centrale.

À la fin du mois d’avril, seuls 9% des 3,7 milliards de dollars nécessaires ont été reçus. Une somme loin d’être suffisante, estime OCHA.

Avec ONU Info

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :