fbpx

Situation alimentaire et nutritionnelle: la production agropastorale en hausse

Situation alimentaire et nutritionnelle: la production agropastorale en hausse


Le ministre de l’Agriculture, des Aménagements Hydro-agricoles et de la Mécanisation, Salifou OUEDRAOGO, a présidé la cérémonie de clôture de la première session du Comité de prévision de la situation alimentaire et nutritionnelle, ce mardi 26 janvier 2021. Au cours de cette session, les différents acteurs ont validé les résultats des différentes analyses ainsi que les bilans céréalier et alimentaire pour la période de consommation 2020-2021.
Il ressort que la production définitive des cultures céréalières est estimée à 5 179 104 tonnes. Cette production est en hausse de près de 5 % par rapport à la dernière campagne agricole et en hausse d’environ 13 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
La production de riz estimée à 451 421 tonnes est en hausse respectivement d’environ 20 % et 30 % par rapport à la campagne précédente et à la moyenne quinquennale. Cette hausse de la production rizicole a été rendue possible grâce aux efforts déployés dans le cadre de l’Initiative présidentielle « Produire un million de tonnes de riz paddy d’ici à 2021 ». A ce sujet, le patron du Département en charge de l’Agriculture, Salifou OUEDRAOGO, a souligné que son Département poursuivra au profit des acteurs, les aménagements de bas-fonds et de périmètres, la fourniture d’intrants et l’appui-conseil agricole afin de consolider les résultats obtenus.
S’agissant des autres cultures vivrières (niébé, voandzou, patate et igname), la production globale est évaluée à 967 931 tonnes. Comparée à la campagne passée et à la moyenne des cinq dernières années, elle est respectivement en hausse de 10 % et de 25,20%.
Estimée à 1 810 289 tonnes, la production des cultures de rente est en hausse respective de plus de 17 % et de 31 % par rapport aux résultats de la campagne agricole précédente et à la moyenne quinquennale.
Nonobstant la baisse des superficies cultivées, les inondations et les poches de sécheresse, cette campagne agricole connait une légère hausse de la production céréalière et une hausse importante des productions des cultures de rente et des autres cultures vivrières. En effet, la production céréalière dégage un excédent céréalier brut de 109 321 tonnes. Le taux de couverture des besoins céréaliers au niveau national est de 104 %. Au plan pastoral, il ressort un disponible fourrager pouvant couvrir 107% des besoins des animaux.
Mais évalué par province, le taux de couverture des besoins céréaliers révèle 15 provinces déficitaires, 09 provinces en équilibre et 21 provinces excédentaires.
Le déficit céréalier dans ces quinze régions peut s’expliquer par plusieurs facteurs de risque dont l’insécurité civile, les déplacements de populations, etc.
Pour faire face à cette situation, les acteurs du dispositif de sécurité alimentaire vont élaborer un Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition. Les points de vente de céréales aux personnes vulnérables seront réactivés d’ici le mois de mars. Le Gouvernement et ses partenaires mettront à la disposition des producteurs vulnérables des intrants agricoles au titre de la campagne agricole de saison sèche et celle de saison humide prochaine. Il est également prévu des appuis au profit des agro-pasteurs.

DCPM

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :