fbpx

Sociétés immobilières dans l’illégalité : “Y a pas on va faire affaires”( Bénéwendé Stanislas Sankara, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat)

Sociétés immobilières dans l’illégalité : “Y a pas on va faire affaires”( Bénéwendé Stanislas Sankara, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat)

Dans une circulaire en date du 9 février 2021, le ministre de l’Urbanisme,de l’Habitat et de la Ville, Bénéwendé Stanislas Sankara, a instruit à ses structures de suspendre le traitement des dossiers des sociétés immobilières. Le 26 février 2021, le ministre était face à la presse pour s’expliquer sur cette décision et revenir plus globalement sur ses ambitions à la tête du département.

Me Bénéwendé Sankara veut remettre de l’ordre dans le milieu de la promotion foncière et immobilière, objet de toutes les critiques et de tous les fantasmes. Selon ses informations, 275 sociétés disposent à l’heure actuelle d’un agrément. Certaines structures évoluent,elles, en toute illégalité, achetant et vendant des terres sans disposer de papiers légaux. Elles ne pourront s’en prendre qu’à elles-mêmes, a prévenu le ministre, qui veut s’attaquer à ce gros chantier.” Tous ceux qui sont dans l’illégalité, il n’y a pas on va faire affaires. Je pense que sur ce point ma fibre sankariste est toujours là”, a lancé le principal conférencier. S’il dénonce l’accaparement des terres par les promoteurs immobiliers, qui, concède-t-il, font avant tout du business, il regrette qu’ils bâtissent leur fortune en profitant de la misère des popriétaires terriens qui bradent à vil prix leurs terres.

Répondant à une question sur les réserves administratives, le ministre a laissé entendre qu’elles étaient en voie de disparition, si ce n’est déjà le cas.” Il y a eu des déclassements dans des conditions scandaleuses. L’Etat même ne peut plus construire des bâtiments administratifs parce que les réserves ont disparu”, a t-il dénoncé, annonçant que le ministère de l’Economie et des Finances va faire bientôt le point de la situation.

L’avocat est convaincu qu’une partie de la solution pour désamorcer la bombe foncière et garantir l’accès au logement à tous passe par la relecture des textes. Un processus déjà entamé. Sont concernés le Code de l’urbanisme et de la construction ; le décret portant conditions d’obtention d’agrément et d’exercice de l’activité de promotion immobilière et/ou foncière ainsi que l’arrêté portant validation des projets immobiliers.

Pour mener à bien ces réformes,il a indiqué que les départements ministériels concernés vont avoir des concertations en vue de proposer au chef du gouvernement des mesures conservatoires.

Wendyida Ouédraogo

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :