fbpx

Standard & Poor’s: La note du Burkina dégradée

Standard & Poor’s: La note du Burkina dégradée

Précédemment noté ” B “, le Burkina Faso vient de voir sa note de crédit de long terme en devises étrangères rabaisser à ” CCC+ ” par l’agence de notation internationale Standard & Poor’s qui a publié le 26 janvier dernier un rapport sur la qualité de crédit du pays.Cette notation classe Ouagadougou au bord du défaut de paiement, ce qui limiterait sa capacité à faire face à ses engagements vis-à-vis de ses créanciers internationaux, en raison d’un accès réduit aux marchés de la dette.

La forte dégradation de la note du Burkina Faso fait essentiellement suite au coup d’Etat du 24 janvier dernier qui a renversé le régime démocratiquement élu de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré encore détenu par la junte militaire.

Consciente de la fragilité de l’environnement politique, S&P a placé le Burkina Faso en mode ” CreditWatch ” traduisant une évaluation permanente de la qualité de crédit du pays. Le pessimiste de l’agence sur la solvabilité est également renforcé par de probables sanctions économiques et financières que la CEDEAO pourrait imposer au paysLa semaine dernière, le Mouvement politique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le nom pris par la junte, a annoncé à l’occasion la suspension de la constitution, la dissolution du gouvernement et de toutes les institutions ainsi que la fermeture des frontières.A la suite l’UA et la CEDEAO qui avaient vivement condamné ces faits avaient annoncé la suspension du Burkina Faso de leur instances, à l’instar de la Guinée et du Mali, qui ont récemment connu un coup d’État militaire.

Sika Finance

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :