fbpx

Taxe sur la consommation du tabac : une ONG dénonce une faible imposition en Côte d’Ivoire

Taxe sur la consommation du tabac : une ONG dénonce une faible imposition en Côte d’Ivoire

Malgré une remontée d’un point, de 45 % à 46 %, dans l’annexe fiscale de 2021, la taxe sur la consommation du tabac, ou taux des droits d’accise sur le tabac, demeure faible en Côte d’Ivoire,en dessous des normes communautaires. La directive n°01/2017/CM/UEMOA de décembre 2017 portant harmonisation des législations des Etats membres en matière de droits d’accise applicables aux tabacs, préconise en effet que le taux des droits d’accise sur le tabac doit être compris entre 50% et 150%.

Le président du Club universitaire Unesco pour la lutte contre la drogue et autres pandémies (Clucod), Lacina Tall, a dénoncé ce état de fait au cours d’une conférence de presse le weekend passé.

Pour lui, la Côte d’Ivoire est encore très loin du seuil minimal imposé par la sous-région. « Notre pays se trouve parmi les pays les moins avancés dans l’application de la directive de l’UEMOA », a-t-il regretté.

Le responsable de l’Ong Clucod a également rappelé l’engagement pris par l’Etat ivoirien en ratifiant la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte antitabac (CCLAT) en 2010. Cette convention, en son article 6, stipule que « les mesures financières et fiscales sont un moyen efficace et important de réduire la consommation de tabac notamment pour les jeunes.

Lacina Tall appelle vivement le gouvernement ivoirien à relever substantiellement le taux de taxation sur le tabac, comme le font déjà plusieurs pays de la sous-région. Entre autres, le Burkina Faso (50 %), le Sénégal (65 %), le Bénin (100 %) et le Ghana (150 %).

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :