fbpx

Zone industrielle de Kossodo: GCM Industries pose la première pierre de sa cimenterie

Zone industrielle de Kossodo: GCM Industries pose la première pierre de sa cimenterie

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, a présidé, le 26 janvier 2021, la cérémonie de pose de la première pierre d’une cimenterie dans la zone industrielle de Kossodo. D’une capacité de 640 000 tonnes, extensible à 1,2 million de tonnes, la cimenterie de GCM Industries, une société appartenant à l’homme d’affaires Moussa Kouanda, a coûté plus de 73 milliards de francs CFA et devra permettre de créer environ 700 emplois directs et indirects.

L’homme d’affaires burkinabè Moussa Kouanda semble avoir les reins solides. En l’espace de quelques mois, il a soit inauguré soit lancé les travaux de deux projets d’envergures.  En septembre dernier, Faso Energy, dont il est le PDG, inaugurait son usine d’une capacité de production journalière de 200 panneaux solaires. Et voici que cinq mois plus tard sont lancés les travaux d’une usine de production de ciment et de produits dérivés. Une cérémonie qui a lieu en présence du gotha des hommes d’affaires, de la population et des autorités locales, de l’ancien maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, et du premier responsable du département de l’Industrie et du Commerce. Pour Harouna Kaboré, le promoteur a eu le nez creux en investissant dans le ciment puisque, a-t-il dit, ce produit est l’un des plus demandés sur le marché avec une consommation annuelle de 2,5 millions de tonnes. Et cette demande, selon le ministre, connaitra une forme augmentation les prochaines années, boostée par les nombreux projets d’infrastructures portés par le secteur privé et le gouvernement. « Cette usine viendra renforcer l’offre de ciment pour répondre à la demande et placera notre pays parmi les leaders dans l’offre de ciment en Afrique », s’est félicité Harouna Kaboré qui s’est réjoui également de l’effet d’accroissement et d’entrainement que cette cimenterie aura sur de nombreux autres secteurs comme le transport, l’exploitation des carrières et le commerce. Autre motif de satisfaction, la création de 700 emplois directs et indirects et la création d’une valeur ajoutée de plus de 175 milliards de francs CFA dans les cinq premières années d’exploitation.

Cette cimenterie, qui va sortir de terre d’ici 13 mois, a pu bénéficier dans sa phase de création des avantages du code des investissements au profit des projets de grande envergure. Alors que le joyau devrait coûter plus de 91 milliards, ce montant a été ramené à 73,9 milliards, soit une économie de 18 milliards, grâce aux faveurs liées à la fiscalité de porte. Et ces avantages fiscaux vont s’étaler a indiqué Harouna Kaboré.  GCM Industries devra ainsi économiser plus de 20 milliards de francs CFA à travers l’exonération totale pendant 7 années de l’impôt sur les sociétés ; l’application d’un taux de 15%, au lieu de 27,5%, de la 8e année à la 15e année ; l’exonération de la contribution de la patente, de la Taxe patronale d’apprentissage (TPA) et de la taxe foncière sur les sociétés pendant 7 ans. En tout, la société bénéficiera d’un accompagnement de 38 milliards dans la réalisation de ce projet, preuve s’il en est, selon le ministre du Commerce, de son importance pour le gouvernement. Il a réitéré la volonté de l’exécutif de poursuivre ses efforts en vue de la création d’un environnement juridique favorable au secteur privé.

Le PDG de GCM Industries, par la voix de sa représentante, a remercié le gouvernement qui n’a ménagé aucun effort pour la réalisation de ce projet, à travers notamment les différents avantages fiscaux obtenus.

Les premiers sacs de ciment de l’usine sont attendus dans 13 mois, pour une capacité de production de 640 000 tonnes, extensible à 1,2 million. Le ministre du Commerce a saisi l’occasion pour plaider auprès des cimenteries la réduction du prix du sac de ciment pour le rendre accessible à tous.

Wendyida Ouédraogo

admin

admin

Laisser un commentaire

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :